Les croyances, notre plus grand ennemi ou notre meilleur ami
18 april 2023 
5 min. read

Les croyances, notre plus grand ennemi ou notre meilleur ami

Avez-vous aussi l'impression d'être bloqué ? D'avoir mille idées mais de ne pas pouvoir les réaliser? 

Et cela vous stresse-t-il de ne pas les concrétiser ? Cela vous est familier. 

Entre-temps, vous voyez autour de vous des gens qui réalisent leurs rêves et les vôtres.

C'est ennuyeux.

Et vous essayez dur. Vous travaillez continuellement mais cela ne fonctionne pas vraiment. Vous sentez que ça risque de mal tourner. Parfois, vous ne voyez plus d'issue. Vous connaissez tellement de personnes dans votre environnement qui se sentent épuisées. Et puis vous voyez cette photo sur Facebook de votre ami faisant encore une balade à vélo ou de votre amie prenant du temps pour un massage relaxant.

Et vous n'y arrivez pas ? Qu'est-ce que l'autre a que vous n'avez pas ?

"La mauvaise nouvelle est que vous avez probablement des croyances limitantes. La bonne nouvelle est que vous pouvez y remédier."

Qu'est-ce que les croyances ? 

Les croyances sont des pensées individuelles profondément enracinées qui créent notre propre vérité. Elles sont créées à partir d'expériences, souvent il y a longtemps, et constituent la base de notre cadre de pensée et de notre regard sur le monde. De plus, elles déterminent notre vie.

Comment cela se fait-il ? 

Seulement 5% de ce que nous faisons est dirigé par notre cerveau conscient. Notre subconscient, en revanche, est responsable des 95% restants. Et les croyances qui nous dirigent ou nous limitent se trouvent précisément dans notre subconscient.

La vérité est que ces croyances sont la raison pour laquelle votre amie voit des défis réussis et pour laquelle votre collègue se plaint constamment de limitations et de problèmes.

Les croyances proviennent de votre éducation et de vos expériences 

Les croyances se forment généralement avant l'âge de 7 ans. Votre monde était limité et vous avez pris pour vérité ce que les gens très proches de vous disaient.

N'osez-vous pas relever de nouveaux défis, même si vous le souhaitez ? 

Peut-être que votre maman (bien intentionnée) était trop protectrice. Très tôt, vous avez appris que "le nouveau" était dangereux ou pas fiable. Et maintenant, maintenant que vous êtes vous-même parent, sa voix résonne encore à des moments inopportuns, en période de stress.

Ou avez-vous encore peur des chiens parce que lorsque vous étiez petit, vous avez été désagréablement surpris par le chien du voisin ? Comme petit enfant, vous avez acquis la conviction que les chiens ne sont pas fiables et toujours dangereux.

Bien sûr, ce n'est pas vrai, mais en période de stress, lorsque vous êtes confronté à un chien qui aboie, cette croyance subconsciente prend le dessus et vous voulez fuir, tout comme lorsque vous étiez enfant.

Prenez Oscar, par exemple. Il rêve d'avoir son propre commerce depuis des années. Enfant, il a constamment entendu dire qu'il ne pouvait rien décider par lui-même. Il est devenu un enfant hésitant aux moments de décision. Maintenant, il n'ose pas prendre d'initiatives pour démarrer son propre commerce, qu'il rêve de faire depuis des années.

Les croyances renforcent ou affaiblissent votre vie

Non, les croyances ne sont pas seulement limitantes. Prenez par exemple « Travailler d'abord et se détendre ensuite », ce que votre père vous disait tous les jours. C'était utile lorsque vous étiez adolescent et que vous aviez peu d'intérêt pour l'école. Il y avait tellement de choses passionnantes à vivre.

Mais comment ça se passe maintenant ? Maintenant que vous êtes une mère épuisée qui rentre à la maison après une journée de travail et qui aspire au repos ?

 C'est précisément cette croyance « Travailler d'abord et se détendre ensuite » qui vous pousse à continuer. Vous êtes fatigué mais vous continuez. Quoi qu'il arrive, vous ne trouvez pas de repos. Vous travaillez dur et vous vous retrouvez dans un état de stress constant.

 Et puis l'épuisement professionnel guette et joue avec votre santé.

 Les croyances limitantes sont la cause de l'épuisement professionnel

Non, la raison de l'épuisement professionnel ne se résume pas seulement à travailler trop. Souvent, la raison se trouve dans les croyances que vous avez sur le travail, entre autres. Les croyances peuvent vous donner de l'énergie mais peuvent aussi vous épuiser. Les croyances sont puissantes.

 La vie d'une personne qui croit que rire et profiter est sain est très différente de celle d'une personne qui prend tout au sérieux. Combien d'énergie circule-t-il dans un corps par rapport à l'autre ?

 La croyance selon laquelle vous devez toujours servir immédiatement vos clients suscite énormément de stress. Et vos clients préfèrent vous voir calme et sans stress, n'est-ce pas ?

 Les croyances limitantes créent des conflits intérieurs

 Même si vous prenez suffisamment de pauses, il y a un conflit intérieur entre votre raison, qui sait que vous pouvez vous reposer, et la croyance que vous devez continuer à travailler jusqu'à ce que tout soit terminé. Ce conflit intérieur coûte de l'énergie. Et au moment où vous êtes stressé et que votre énergie est presque épuisée, la croyance l'emporte.

 Les croyances font de vous un petit robot, vous êtes programmé par elles, elles sont le patron de vous dans les situations de stress. Et c'est dommage car vous pouvez utiliser votre énergie pour des choses beaucoup plus agréables.

 Se reposer est la première étape pour prendre conscience de vos croyances

Tout commence par plus de calme dans votre vie. Dans le calme, vous pouvez identifier vos convictions limitantes et changer vos convictions, le plan de votre être. En changeant vos convictions, vous deviendrez naturellement plus calme et plus heureux.

Les convictions sont souvent fortes et elles emmènent notre cerveau à dissimuler les convictions et à nous tromper. Peut-être vous sentez-vous fatigué au moment où vous devez agir ? Cela peut être une conviction. Peut-être ne croyez-vous pas que vous pouvez bien accomplir cette tâche ? Des mensonges et des excuses dissimulent le fait que vous avez peur ou que vous avez de la résistance.

En changeant vos convictions, votre vie deviendra beaucoup plus simple. Sans effort, votre vie se déroulera alors comme vous le souhaitez vraiment.

Comment changer ces convictions ? 

La première étape est de prendre conscience et de savoir quelles convictions se cachent derrière votre comportement. C'est la prise de conscience. Si vous ne savez pas où ça coince, vous ne pouvez rien changer.

Parfois (mais plutôt rarement), les convictions changent d'elles-mêmes. Lors d'événements très émotionnels et douloureux, les gens changent parfois leur fusil d'épaule. En cas de maladie, de perte d'un partenaire, de burn-out,... alors la prise de conscience peut être si forte qu'elle dépasse une conviction. Cela arrive parfois. Mais il ne faut pas compter dessus. Personne n'aime traverser une montagne russe émotionnelle qui va de pair avec des événements douloureux. Et même dans ces cas, cela ne se produit pas chez beaucoup de personnes.

Il existe des méthodes pour reprogrammer votre cerveau en apprenant efficacement à entrer en contact avec votre subconscient et spécifiquement avec les parties émotionnelles de votre cerveau. Et alors vous pouvez imprimer les nouvelles convictions. Une fois que vous pouvez faire cela, vous pouvez changer une conviction en 2 minutes.

About the author
Exhausteur de vie*, mais aussi dompteur de lions qui aime mettre la tête sous l'eau. Dominique De Troyer s’est donné la mission de vous faire goûter pleinement à la vie et de vous apprendre à être ce qu’il fait le mieux dans sa vie : être heureux. En sa présence devenez la meilleure version de vous-même pour vous-même, votre famille, vos proches et le monde autour de vous. Il se désigne volontiers lui-même comme dompteur de lions : avec son expérience il apprend aux gens comment dompter leur lion, c-à-d leur stress et comment atteindre leurs objectifs avec des pratiques de relaxation, de méditation, de respiration et de visualisation applicables sur le lieu de travail. Depuis novembre 2009 il est formateur, Prana-coach et partenaire coopérateur chez Prana Mental Excellence. Auparavant il était boulier-compteur :-) - pardon: banqiuer - : il a passé grande partie de sa carrière professionnelle, 23 ans, chez BNP Paribas Fortis dans des fonctions commerciales à divers niveaux de responsabilité et comme HR Manager. Dominique De Troyer passe une bonne partie de ses loisirs la tête sous l’eau. Il enseigne l’apnée comme instructeur à Bruxelles et , comme Prana-coach, il enseigne au travers de sa Méthode Grand Bleu les pratiques propres aux apnéistes (relaxation, respiration, visualisation, méditation, Pranayama) aux non-apnéistes comme méthode pour retrouver calme et sérénité et empêcher de perdre pied et de se noyer. Bref le maître-nageur de nos émotions * substance qui, sans avoir une saveur propre prononcée, ne modifie pas le goût mais augmente l'intensité d'une denrée alimentaire.
Place comment