La vie, cette valse à 4 temps

La respiration est la source même de notre existence. On a tendance à croire qu’elle s’effectue en deux temps : sur une inspiration et une expiration… mais on a tout faux. La respiration ne serait pas ce qu’elle est sans les suspensions qui entrecoupent notre souffle.  Et il va de même pour la vie.

 

« Inspirez. Expirez. » Vous n’avez rien oublié ? 

 

La suspension (dite aussi « rétention »), c’est ce petit moment où l’on va bloquer la respiration. Dans les textes de yoga, le « kumbaka » (en sanskrit) identifie tout l’intérêt de ce petit moment qu’on va rallonger dans les pratiques de pranayama (allongement du souffle) pour donner de la place à cette suspension. Les apnéistes en sont les spécialistes. Toute leur pratique se base sur cette étape magique. Elle est comprise entre l’inspiration destinée à emmagasiner de l’énergie (activation de l’orthosympathique) et l’expiration destinée à entrer dans la détente (enclenchement du parasympathique).

 Les moments de suspension sont particulièrement intéressants car ils permettent d’accentuer l’attention quand elles interviennent après l’inspiration et la détente quand elles interviennent après l’expiration. Cela a été démontré lors d’expériences de résonnance magnétique fonctionnelle. Il est important de comprendre ce fonctionnement pour pouvoir le transposer à la vie, en général. 

 

« La vie, c’est comme une respiration en 4 temps »


 Vous ne le savez que trop bien : la vie, ce sont des moments forts et des moments dont on se passerait volontiers. Des hauts, des bas, des étincelles et des tracas. Tout est cycle. Nous connaissons des succès et des échecs. Fort heureusement, ces ups and downs sont souvent séparés de moment de répit. Mais en avez-vous conscience ? 

 

Pour reprendre l’image de la respiration, nous ne nous attardons que trop peu sur ces moments de suspension, destinés à faire une pause.  Or, il est impossible d’être sans cesse sous stress ou occupés. Difficile à accepter dans ce monde qui tourne trop vite…
 Alors mon invitation, c’est d’accepter de freiner cette course folle, et de suivre mes 3 conseils.  

  • 1er conseil : arrêtez de jouer à la « grenouille d’activités », celle qui ne s’arrête jamais. Si vous ne le faites pas, c’est votre corps qui le fera à votre place et prendra une décision que vous ne vous êtes pas accordée. On donne, on donne, on donne. On consomme tant d’énergie et on se consume. Puis c’est la chute. Retenez toujours que la phase d’activité ne sera en équilibre que si vous lui donnez une phase de repos par la suite. 

    • 2ème conseil : célébrez le succès lié à vos activités. Un petit resto, un grand bol d’air, ou même ue auto-congratulation… l’objectif est de marquer le coup mentalement. Et en cas d’échec ? Et bien on médite, on s’accorde du temps pour voir ce qu’il nous a appris sur nous. Comme disait Nelson Mandela: « Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends. »
         
    • 3ème conseil : « rangez votre vie pour ranger votre tête ». Cette phrase, elle sort de la bouche de Nathalie Crahay, qui a créé le programme Range ta vie Cette home organizer nous met en garde contre l’accumulation dont souffrent les boulimiques de l’achat. Pour elle, il est essentiel d’alterner entre phases d’acquisition et des phases de désencombrement. Car à force de stocker, « on n’a plus d’espace pour vivre et pour respirer. Et quand il n’y a plus de place, rien de plus ne peut rentrer ». Et franchement, ce serait bien dommage. 

      Voici le lien vers l'Eveil-Matin

Envie de booker un rendez-vous avec moi pour prendre une grande inspiration et apprendre à valser ? Je vous écoute avec plaisir . Cliquez ICI

 

 


 

About the author
Exhausteur de vie*, mais aussi dompteur de lions qui aime mettre la tête sous l'eau.Dominique De Troyer s’est donné la mission de vous faire goûter pleinement à la vie et de vous apprendre à être ce qu’il fait le mieux dans sa vie : être heureux. En sa présence devenez la meilleure version de vous-même pour vous-même, votre famille, vos proches et le monde autour de vous.Il se désigne volontiers lui-même comme dompteur de lions : avec son expérience il apprend aux gens comment dompter leur lion, c-à-d leur stress et comment atteindre leurs objectifs avec des pratiques de relaxation, de méditation, de respiration et de visualisation applicables sur le lieu de travail.Depuis novembre 2009 il est formateur, Prana-coach et partenaire coopérateur chez Prana Mental Excellence. Auparavant il était boulier-compteur :-) - pardon: banqiuer - : il a passé grande partie de sa carrière professionnelle, 23 ans, chez BNP Paribas Fortis dans des fonctions commerciales à divers niveaux de responsabilité et comme HR Manager.Dominique De Troyer passe une bonne partie de ses loisirs la tête sous l’eau. Il enseigne l’apnée comme instructeur à Bruxelles et , comme Prana-coach, il enseigne au travers de sa Méthode Grand Bleu les pratiques propres aux apnéistes (relaxation, respiration, visualisation, méditation, Pranayama) aux non-apnéistes comme méthode pour retrouver calme et sérénité et empêcher de perdre pied et de se noyer. Bref le maître-nageur de nos émotions* substance qui, sans avoir une saveur propre prononcée, ne modifie pas le goût mais augmente l'intensité d'une denrée alimentaire.
Place comment